Sheet music

Une contribution musicale - Janvier 2019

Salut d’amour - Edward Elgar (1857-1934) (LiVE sample set: Leipzig, Sauer).

Je vous adresse tout d’abord, au nom du personnel et de la direction de Global Organ Group, tous nos vœux de bonheur et de santé pour cette nouvelle année. Qu’elle soit placée sous le signe de la musique ! Nous espérons vous retrouver chaque mois par l’intermédiaire de notre contribution musicale. Si vous avez des questions, des remarques ou des suggestions, n’hésitez pas à nous en faire part. Cette année encore, nous sommes à votre disposition.

Nous commençons l’année avec une charmante composition de Sir Edward Elgar. Edward est né dans le village anglais de Broadheath et est issu d’une famille de musiciens. Son évolution musicale fut très rapide. Il fut ainsi un violoniste, un organiste et un compositeur de talent.

En 1889, il épousa son élève, Caroline Alice Roberts, de huit ans son aînée. L’œuvre que nous proposons ce mois-ci aurait été composée pour elle. Lors d’une visite en Allemagne, Edward a envoyé à son épouse une lettre, à laquelle il a joint un morceau intitulé « Liebesgruss » (Salut d’amour en allemand). Une fois Edward rentré, son épouse le pousse à publier le morceau. Quasiment aucun exemplaire ne se vend. Quelques temps après, l’éditeur change le titre pour sa version anglaise : « Love’s greeting ». Le changement de titre ne contribue cependant pas à lancer les ventes. L’enthousiasme que génère cette mélodie au romantisme communicatif incite néanmoins l’éditeur à réaliser une nouvelle tentative. Un troisième titre qui fait mouche : « Salut d’Amour ». Le morceau, qui deviendra l’une des œuvres les plus connues d’Elgar, entre dans l’histoire sous ce titre.

Le morceau était initialement conçu pour un violon et un piano. Au fil des années, il bénéficia de bien d’autres arrangements, pour des grands orchestres symphoniques même. Ce mois-ci, nous vous proposons cet arrangement pour orgue. Il s’agit de nouveau d’un morceau dont le son est bon quel que soit l’enregistrement. Si vous avez un Live 2T, 3T ou III, par exemple, sélectionnez un orgue anglais. Vous obtiendrez un résultat magnifique. La voix dominante en « swell » peut être magnifique avec un subtil jeu d’anche. Et lorsque vous utilisez les deux mains pour le Great, nous vous conseillons d’associer les huit pieds des autres claviers. Vous obtenez ainsi une sonorité d’orchestre, large et majestueuse.

Cette année, un certain nombre de représentations à l’étranger figurent encore à mon agenda. Je vais songer à envoyer à mon épouse un tel salut.

Cordialement,

André van Vliet